PlanHot : Etude : Hommes-femmes au lit le sexe fait plus la différence : Votre forum de rencontres adultes GRATUIT !
 
Plan Hot : Forum de rencontres sexys entre adultes - PlanHot.com :.
 Planhot = Safe Sex and Surf - Planhot, votre forum adulte sans virus ni malwares - Surfez sans craintes 
Plan Hot - Votre forum de rencontres Sexys !

Forum consacré aux dialogues et rencontres adultes de tout type. Des rendez-vous chauds, des échanges, des opportunités d'une nuit, des moeurs spéciales à partager, tout ceci en live sur notre forum libertin.
Ce forum est réservé aux personnes majeures. Je ne suis pas majeur.


 Forum de rencontres sexys PlanHot : Les FAQs de notre forum :.FAQ   Forum de rencontres libertines PlanHot : Nos moteurs de recherches :.Rechercher   Forum de rencontres libertines PlanHot : La liste de tous nos membres libertins :.Liste membres   Forum de rencontres coquines PlanHot : Tous nos groupes libertins :.Groupes   Forum de rencontres sexys PlanHot : Tous les sondages sexys de notre forum :.Sondages   Forum de rencontres libertines PlanHot : Les différents rangs de notre forum :.Rangs   Forum de rencontres sexys PlanHot : Version du forum :.Version   Forum de rencontres sexys PlanHot : La carte de répartition géographique des membres :.Carte membres 
 Forum de rencontres adultes : S'enregistrer :. >> S'enregistrer <<    Forum de rencontres adultes : Modifier votre profil et vos informations :.Votre profil   Forum de rencontres adultes : Se connecter pour vérifier ses messages privés :.Se connecter pour vérifier ses messages privés   Forum de rencontres adultes : Connexion :.Connexion 

  Services Forum  |  Boutique Sexy SexShop  *  Galeries Photos Adultes Gratuites  *  Vidéos Adultes  *  Newsletters Gratuites  |  



PlanHot > Post Etude : Hommes-femmes au lit le sexe fait plus la différence

 
Répondre au sujet    Plan Hot - Forum rencontres adultes Sexys -> Retour partie Société / Débats / Actualités sexys
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkShadow
Administrateur
Administrateur


Age: 36 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 21 Mar 2005
Messages: 795
Groupes d'utilisateurs : 
[Admins Admins ]
[ Les artistes ]
[ Les bi-sexuels ]
[ Les casés ]
[ Les côte à côtistes ]
[ Les couples ]
[ Les échangistes ]
[ Les exhibs ]
[ Les extrêmes ]
[ Les gangbangueurs ]
[ Les gays ]
[ Les hétéros ]
[ Les infidèles ]
[Les lesbiennes Les lesbiennes ]
[ Les mélangistes ]
[ Les naturistes ]
[ Les solitaires ]
[ Les trans et travestis ]
[ Les vierges ]
[ Les voyeurs ]
[ Les zoos ]
[Modos Modos ]
[ Pros/Entreprises ]
[ Services payants ]

Pays/Région/Département: Etranger / Autres Pays : Sur le Web Sexy

Statut: Absent

MessagePosté le: 07 Mar 2008, 13:52    Sujet du message: Etude : Hommes-femmes au lit le sexe fait plus la différence Répondre en citant

"Cunnilingus, masturbation, bigamie, fidélité, homosexualité, Internet… ils ont tout exploré. Une dizaine de chercheurs sous la houlette de Nathalie Bajos (Inserm) et Michel Bozon (Ined) ont radiographié la sexualité des Français.12 364 personnes de 18 à 64 ans ont été interrogées. Les premières conclusions avaient été présentées en 2007 (Libération du 14 mars). Voici l’ensemble des études, rassemblées aux éditions la Découverte (1), et publiées la semaine prochaine. Où l’on voit que les comportements des hommes et des femmes se rapprochent. Ce qui n’empêche pas les plus jeunes de penser encore que «par nature, les hommes ont plus de besoins sexuels que les femmes».


La première fois

L’âge de l’entrée dans la sexualité des hommes et des femmes se rapproche. A la fin des années 50, les femmes s’initiaient à 20,6 ans soit deux années après les hommes. Aujourd’hui l’écart n’est plus que de quelques mois (17,6 contre 17,2). Mais au moment du dépucelage, les femmes ont davantage tendance à choisir un partenaire qui a déjà eu des rapports sexuels, et plus âgé d’au moins cinq ans. Cette expérience est de «moins en moins le début d’une histoire conjugale officielle», en particulier pour les femmes. Il y a cinquante ans, deux tiers des femmes, un tiers des hommes découvraient la sexualité avec leur futur conjoint. Aujourd’hui, ce n’est le cas que d’une personne sur 10. De nos jours, cette mise en route inaugure une «période de jeunesse sexuelle, entre l’adolescence et l’âge adulte». Cependant, les femmes sont souvent dans un modèle «préconjugal», stable, amoureux, quand les hommes explorent davantage des expériences personnelles, sans engagement. Chez les plus diplômés les comportements se ressemblent.


Les partenaires

Là encore les différences s’atténuent. Les femmes déclarent moins de partenaires que les hommes, mais cet écart se tasse. Notamment chez les plus jeunes. Celles qui n’en ont connu qu’un seul sont devenus minoritaires. Elles étaient 68 % en 1970, 34 % en 2006. Les hommes continuent à déclarer 12 partenaires en moyenne. Les femmes en comptent plus qu’avant :1,9 chez les 30 - 49 ans en 1970, 4 en 1992, et 5,1 aujourd’hui. Mais «la mémoire des femmes […] apparaît toujours sélective», notent les auteurs : elles ne retiennent que ceux «qui ont compté». D’autre part, 34 % des hommes et 24 % des femmes déclarent avoir eu des «relations parrallèles». Et 43 % et 34 % respectivement pensent que leur partenaire a un amant (ou une maîtresse).


Après une rupture

Lors de l’étude, deux tiers des personnes vivaient en couple, 12 % étaient en relation stable sans habiter sous le même toit, et 20 % n’indiquaient pas de petit ou petite ami(e). Un sondé sur 5 a déjà connu une séparation dans les cinq années précédentes. Les nouvelles générations, à la conjugalité moins éternelle, auront probablement plus de partenaires après 30 ans que les précédentes. «Une sorte d’effacement du seuil entre jeunesse et âge adulte se mettrait donc en place en matière de sexualité et de vie affective.» Hommes et femmes attendent sept mois entre la rupture et la rencontre d’un autre partenaire. Le fait d’avoir des enfants ralentit une nouvelle rencontre, mais ne l’empêche pas.


Jeux plus diversifiés

Plus qu’avant, les jeux amoureux et sexuels se déclinent dans différents registres. Surtout chez les femmes. En 2006, 60 % des femmes déclarent s’être masturbées (90 % des hommes). Elles n’étaient que 16 % en 1970. Elles déclarent davantage d’expériences homosexuelles que par le passé (4 % - comme les hommes - contre 2,6 % en 1992). La fellation et le cunnilingus sont devenus des pratiques courantes (pour deux tiers des hommes et femmes) La sodomie n’est pas entrée «dans le répertoire ordinaire des couples» : 9 % des femmes et 14 % des hommes déclarent la pratiquer régulièrement. Un tiers des 18-24 ans s’est connecté sur des sites de rencontres. En 2006, un homme sur deux regarde régulièrement un film X, et une femme sur cinq. Les femmes le font plus souvent avec un partenaire, les hommes en solitaire. Les rencontres échangistes ne se sont pas développées, et le recours à la prostitution est stable depuis 1992.


Les indifférents

Il y en a que ça n’intéresse pas, le sexe. 0,8 % des femmes, et 1,4 % des hommes demeurent puceaux toute leur vie. 10,8 % des femmes et 6,6 % des hommes n’ont pas eu de rapport sexuel l’année précédant l’enquête. L’absence de rapports sexuels (temporaire ou durable) se retrouve chez les hommes jeunes, sans partenaire. Entre 18 et 35 ans, on compte deux fois plus d’inactifs que chez les femmes. La tendance s’inverse après 50 ans. Les jeunes déclarent ne pas avoir trouvé de partenaire, quand les plus âgées expliquent qu’elles ne «veulent pas» de rapports sexuels.


De nouvelles normes

L’hétérosexualité, la monogamie (ou la fidélité) et la pénétration sont les normes d’aujourd’hui. Elles participent «à la construction d’un modèle sexuel qui inscrit toujours prioritairement la sexualité dans la conjugalité, surtout pour les femmes». Par exemple 49 % des hommes considèrent qu’«on peut avoir des rapports sexuels avec quelqu’un sans l’aimer» mais seulement 26 % des femmes. Chez les jeunes, cet écart se creuse encore. Aujourd’hui, l’injonction d’une «sexualité épanouie» ne se mesure pas tant à la performance sexuelle mais «à la capacité de deux partenaires à s’engager dans une relation stable et satisfaisante du point de vue sexuel et affectif». C’est ainsi «le modèle de sexualité au féminin» qui se trouve peu à peu «valorisé». De fait, 44 % des femmes se déclarent très satisfaites de leur vie sexuelle. Les hommes le sont… à 35 %.


Source : Libération | Donnez aussi vos avis dans nos différents sondages

_________________
* Admin/Webmaster Plan Hot votre forum libertin *

Avant tout, lisez Les Règles
Nos FAQS / Nos partenaires
DarkShadow est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
DarkShadow
Administrateur
Administrateur


Age: 36 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 21 Mar 2005
Messages: 795
Groupes d'utilisateurs : 
[Admins Admins ]
[ Les artistes ]
[ Les bi-sexuels ]
[ Les casés ]
[ Les côte à côtistes ]
[ Les couples ]
[ Les échangistes ]
[ Les exhibs ]
[ Les extrêmes ]
[ Les gangbangueurs ]
[ Les gays ]
[ Les hétéros ]
[ Les infidèles ]
[Les lesbiennes Les lesbiennes ]
[ Les mélangistes ]
[ Les naturistes ]
[ Les solitaires ]
[ Les trans et travestis ]
[ Les vierges ]
[ Les voyeurs ]
[ Les zoos ]
[Modos Modos ]
[ Pros/Entreprises ]
[ Services payants ]

Pays/Région/Département: Etranger / Autres Pays : Sur le Web Sexy

Statut: Absent

MessagePosté le: 07 Oct 2008, 10:22    Sujet du message: Sexualité : l'odeur est la clé de l'attirance Répondre en citant

Des biologistes américains ont découvert qu'en amputant une souris femelle de son sens de l'odorat cela provoquait chez l'animal un comportement sexuel agressif, typiquement masculin. Les résultats de leur expérience publiés dans la revue Nature, montrent en effet qu'en neutralisant les facultés olfactives d'une femelle timorée, elle devenait extraordinairement agressive s'en prenant à ses congénères dans la cage, allant jusqu'à donner des à-coups pelviens à l'instar des mâles en rut. «C'est l'organe voméronasal, ou organe de Jacobson, qui détermine chez la souris le type de comportement que chaque individu du groupe doit adopter», explique la scientifique Catherine Dulac. Cet organe spécialisé dans la détection des phéromones indique à la souris le sexe de son voisin. En le neutralisant, le rongeur perd le nord, et la femelle se met à agir comme un mâle. Qu'en conclure? «Jusqu'à présent on pensait que le cerveau des femelles fabriquait le comportement féminin et celui des mâles provoquait les agissements masculins», interprète de son côté le neurologiste Marc Breedlove de la Michigan State University. «Ces résultats démontrent, qu'au moins chez les souris, le cerveau comporte deux circuits capables de produire distinctement des attitudes masculines ou féminines». Autrement dit: mâles et femelles ont tous deux, bien enfouis, les comportements typiques des deux sexes, mais lorsque le cerveau de la femelle «repère» le phéromone du mâle, ses «comportements mâles» s'interrompent totalement pour laisser agir uniquement ses «comportements femelles». De ce point de vue là, tout dans le sexe et l'attirance serait donc une question d'odeur...


Source : transmedia.canalblog.com

_________________
* Admin/Webmaster Plan Hot votre forum libertin *

Avant tout, lisez Les Règles
Nos FAQS / Nos partenaires
DarkShadow est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Plan Hot - Votre forum de rencontres Sexys ! Index du Forum -> Société / Débats / Actualités sexys Heures des forums au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Accéder à:   
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers
Vous pouvez télécharger des fichiers






 
Les partenaires du forum. (C) Plan Hot.         Collectionnez les vous aussi   Vous aimez ces animations ? Découvrez DeskBabes, VirtuaGirls et VirtuaGuys avec leur animations chaudes gratuites sur votre bureau !   
Vgirls (v.soft ou v.lesbienne) / Vguys