PlanHot : Le mystère du "point G" enfin levé par la science : Votre forum de rencontres adultes GRATUIT !
 
Plan Hot : Forum de rencontres sexys entre adultes - PlanHot.com :.
 Planhot = Safe Sex and Surf - Planhot, votre forum adulte sans virus ni malwares - Surfez sans craintes 
Plan Hot - Votre forum de rencontres Sexys !

Forum consacré aux dialogues et rencontres adultes de tout type. Des rendez-vous chauds, des échanges, des opportunités d'une nuit, des moeurs spéciales à partager, tout ceci en live sur notre forum libertin.
Ce forum est réservé aux personnes majeures. Je ne suis pas majeur.


 Forum de rencontres sexys PlanHot : Les FAQs de notre forum :.FAQ   Forum de rencontres libertines PlanHot : Nos moteurs de recherches :.Rechercher   Forum de rencontres libertines PlanHot : La liste de tous nos membres libertins :.Liste membres   Forum de rencontres coquines PlanHot : Tous nos groupes libertins :.Groupes   Forum de rencontres sexys PlanHot : Tous les sondages sexys de notre forum :.Sondages   Forum de rencontres libertines PlanHot : Les différents rangs de notre forum :.Rangs   Forum de rencontres sexys PlanHot : Version du forum :.Version   Forum de rencontres sexys PlanHot : La carte de répartition géographique des membres :.Carte membres 
 Forum de rencontres adultes : S'enregistrer :. >> S'enregistrer <<    Forum de rencontres adultes : Modifier votre profil et vos informations :.Votre profil   Forum de rencontres adultes : Se connecter pour vérifier ses messages privés :.Se connecter pour vérifier ses messages privés   Forum de rencontres adultes : Connexion :.Connexion 

  Services Forum  |  Boutique Sexy SexShop  *  Galeries Photos Adultes Gratuites  *  Vidéos Adultes  *  Newsletters Gratuites  |  



PlanHot > Post Le mystère du "point G" enfin levé par la science

 
Répondre au sujet    Plan Hot - Forum rencontres adultes Sexys -> Retour partie Société / Débats / Actualités sexys
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkShadow
Administrateur
Administrateur


Age: 36 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 21 Mar 2005
Messages: 795
Groupes d'utilisateurs : 
[Admins Admins ]
[ Les artistes ]
[ Les bi-sexuels ]
[ Les casés ]
[ Les côte à côtistes ]
[ Les couples ]
[ Les échangistes ]
[ Les exhibs ]
[ Les extrêmes ]
[ Les gangbangueurs ]
[ Les gays ]
[ Les hétéros ]
[ Les infidèles ]
[Les lesbiennes Les lesbiennes ]
[ Les mélangistes ]
[ Les naturistes ]
[ Les solitaires ]
[ Les trans et travestis ]
[ Les vierges ]
[ Les voyeurs ]
[ Les zoos ]
[Modos Modos ]
[ Pros/Entreprises ]
[ Services payants ]

Pays/Région/Département: Etranger / Autres Pays : Sur le Web Sexy

Statut: Absent

MessagePosté le: 22 Fév 2008, 10:19    Sujet du message: Le mystère du "point G" enfin levé par la science Répondre en citant

Le point G est supposé déclencher de puissants orgasmes vaginaux mais son existence reste contreversée. Des chercheurs italiens pensent avoir enfin mis au point une approche simple pour l'identifier. L'étude a été publié dans le Journal of sexual medicine et relayé par le magazine briannique The New Scientist.


Dans l'étude menée par l'université de L'Aquila (Italie), l'équipe du docteur Emmanuele Jannini qui a dirigé la recherche a recruté 20 femmes, 9 disaient avoir des orgasmes vaginaux et 11 déclaraient ne pas en avoir. Les chercheurs ont alors scanné par ultra-sons tout la région de l'urètre et du vagin, la ou le point g est supposé se trouver, il serait en effet localisé sur la paroi antérieur du vagin. En examinant les résultats obtenus par ultra-sons les chercheurs ont remarqué que cette région était plus épaisse chez les femmes qui disaient avoir des orgasmes vaginaux (voir l'illustration ci-dessous). Pour l'équipe italienne l'existence de cette épaisseur du tissu dans cette région est la clé de l'orgasme vaginal.

Le point G pour "point de Gräfenberg", du nom du sexologue allemand Ernest Gräfenberg qui s'est pour la premiere fois en a ce concept dans les années 1950.

La contreverse

Selon cette étude le point G existerait donc chez certaines femmes et seraient absent chez d'autres. Cette notion est cependant discutée dans la communauté scientifique.

Certains scientifiques affirment qu'il s'agirait d'un organe distinct ou la partie iunterne du clitoris. La région uretrovaginale est en effet très riche en vaisseaux sanguins, nerfs, glandes et contient chez certaines femme les glandes de Skene, organe qui s'apparente à la prostate et qui peut notamment être la source chez certaines femmes de l'éjaculation feminine.

Tim Spector de la St Thomas' Hospital de Londres par exemple pense que l'éapisseur observée peut être du à la taille du clitoris qui varie grandement.

Beverly Whipple, professeur à la Rutger's University School of Nursing (New Jersey, Etats-Unis) qui s'intéresse également a l'étude du point G réfute l'idée que certaines femmes n'auraient pas de point G. Selon Whipple toutes les femmes ont un certain degrés de sensibilité dans la région supposée du point G. Elle suggère que si on demandait aux femmes de se stimuler cette région et l'examiner ensuite par ultra-sons, on se rendrait compte, parce que la région va si dilater en raison de la stimulation physique, que toutes les femmes ont un point G.

Leonore Tiefer, psychiate à la New York University School of Medicine pense que l'entrainement peut être responsable de cet épaississement. Elle pense que les femmes qui expériencent des orgasmes vaginaux ont appris à le faire et ont ainsi entrainé cette partie du corps comme on entrainerait un muscle. Elle pense qu'il serait intéressant d'apprendre aux femmex qui disent ne pas avoir d'orgasmes vaginaux et mesurer ensuite.

Le docteur Jannini accepte ces critiques et pense lui aussi que le nombre de volontaires est trop réduit pour tirer une conclusion sur le pourcentage de femmes qui ont un point G. Il va d'ailleurs entreprendre une étude à plus grande échelle. Une chose est sûre ce fameux point G continue à garder une part de mystère.


Source : blogoscience.com



newscientist-mystere-point-g.jpg
 Description:
Ah c'était donc ça !
 Taille du fichier:  38.78 Ko
 Vu:  4050 fois

newscientist-mystere-point-g.jpg



_________________
* Admin/Webmaster Plan Hot votre forum libertin *

Avant tout, lisez Les Règles
Nos FAQS / Nos partenaires
DarkShadow est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
DarkShadow
Administrateur
Administrateur


Age: 36 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 21 Mar 2005
Messages: 795
Groupes d'utilisateurs : 
[Admins Admins ]
[ Les artistes ]
[ Les bi-sexuels ]
[ Les casés ]
[ Les côte à côtistes ]
[ Les couples ]
[ Les échangistes ]
[ Les exhibs ]
[ Les extrêmes ]
[ Les gangbangueurs ]
[ Les gays ]
[ Les hétéros ]
[ Les infidèles ]
[Les lesbiennes Les lesbiennes ]
[ Les mélangistes ]
[ Les naturistes ]
[ Les solitaires ]
[ Les trans et travestis ]
[ Les vierges ]
[ Les voyeurs ]
[ Les zoos ]
[Modos Modos ]
[ Pros/Entreprises ]
[ Services payants ]

Pays/Région/Département: Etranger / Autres Pays : Sur le Web Sexy

Statut: Absent

MessagePosté le: 27 Fév 2008, 11:49    Sujet du message: L'homme qui prétend avoir photographié le point G Répondre en citant

L'homme qui prétend avoir photographié le point G

Sur la base d’une étude portant sur vingt femmes, le professeur Emmanuele Jannini prétend pouvoir déterminer la présence ou non du point G. Vraie découverte? Interview et réactions de deux sexologues.

Le professeur Emmanuele Jannini, de l’Université de l’Aquila en Italie aurait trouvé le moyen de prouver l’existence - ou non - du point G chez chaque femme. C’est ce qu’affirme son étude déjà en ligne et à paraître le 6 mars dans le Journal of Sexual Medicine.

– On parle depuis des dizaines d’années du point G. Qu’est-ce que votre étude apporte de nouveau?
– Cet OVNI de la sexualité qu’est le point G peut enfin être vu et mesuré. Jusqu’à maintenant, on n’en parlait uniquement à un niveau théorique. Mais désormais, il est possible de déterminer si une femme en a un ou pas.

– Comment avez-vous procédé?
– Nous avons étudié les cas de dix femmes affirmant connaître l’orgasme vaginal et dix femmes qui ne l’ont jamais ressenti. Nous avons observé la présence d’un point G, un épaississement de la paroi vaginale, chez chaque individu du premier groupe. Et son absence chez les autres. Tout simplement au moyen d’une échographie, que chaque gynécologue équipé d’un ultrason peut pratiquer.

– Cela paraît très simple. Pourquoi cette expérience n’a-t-elle jamais été menée auparavant?
– La sexualité féminine est un domaine très peu étudié. Jusqu’en 1998, les descriptions anatomiques du clitoris étaient erronées!

– Où se trouve exactement le point G?
– Sur la paroi vaginale antérieure, sous l’urètre et sous l’os. A un ou deux centimètre de l’entrée du vagin.

– Le complexe masculin du petit zizi n’a donc pas de raison d’être…
– Effectivement! Et les femmes l’ont toujours dit. La preuve que le point G se trouve à cet endroit permet d’affirmer qu’il est inutile pour un homme d’être «superdoté». D’ailleurs dans les manuels de sexualité indienne, il est considéré comme indélicat de pratiquer la pénétration profonde à l’occidentale, le missionnaire.

– Un échantillon de vingt femmes est-il bien sérieux?
– Le nombre ne compte pas. Ma méthode montre le lien direct entre la présence du point G et l’orgasme clitoridien. La prochaine étape sera d’analyser un plus grand échantillon d’individus, afin de déterminer statistiquement combien de femmes ont un point G et combien n’en ont pas.

– Quelle utilité votre recherche a-t-elle? Une mauvaise nouvelle pour les femmes qui n’ont pas de point G?
– Ce n’est pas une maladie! Celles qui en sont privées ne pourront jamais connaître l’orgasme vaginal, ce qui ne les empêche pas de ressentir du plaisir à cet endroit. Et dans la sexualité féminine, l’orgasme est certes important mais pas central comme pour les hommes. Le plaisir psychologique d’être unie à leur partenaire compte beaucoup.

– Pourquoi le point G suscite-t-il autant la curiosité?
– Ce thème a provoqué un grand débat idéologique. Les féministes ont nié l’existence du point G car elles refusaient que l’homme puisse jouer un rôle dans la sexualité féminine. Selon elles, la pénétration était inutile.

– Votre travail sonne-t-il comme une revanche masculine sur les féministes?
– Non. C’est une revanche de la vérité sur l’ignorance. Il est au contraire important pour les femmes de mieux connaître leur corps. Cela les rend plus libres et maîtresses d’elles-mêmes. Et il est utile pour un couple de mieux connaître son fonctionnement sexuel.


Source : tdg.ch



Emmanuele Jannini.jpg
 Description:
Le professeur Emmanuele Jannini, de l’Université de l’Aquila en Italie (Abruzzes), annonce la prochaine étape de ses recherches: «Déterminer statistiquement combien de femmes ont un point G et combien n’en ont pas.»
 Taille du fichier:  74.78 Ko
 Vu:  4036 fois

Emmanuele Jannini.jpg



_________________
* Admin/Webmaster Plan Hot votre forum libertin *

Avant tout, lisez Les Règles
Nos FAQS / Nos partenaires
DarkShadow est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Plan Hot - Votre forum de rencontres Sexys ! Index du Forum -> Société / Débats / Actualités sexys Heures des forums au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Accéder à:   
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers
Vous pouvez télécharger des fichiers






 
Les partenaires du forum. (C) Plan Hot.         Collectionnez les vous aussi   Vous aimez ces animations ? Découvrez DeskBabes, VirtuaGirls et VirtuaGuys avec leur animations chaudes gratuites sur votre bureau !   
Vgirls (v.soft ou v.lesbienne) / Vguys