PlanHot : Les poils au purgatoire ! Sondage épilation intégrale/intime : Votre forum de rencontres adultes GRATUIT !
 
Plan Hot : Forum de rencontres sexys entre adultes - PlanHot.com :.
 Planhot = Safe Sex and Surf - Planhot, votre forum adulte sans virus ni malwares - Surfez sans craintes 
Plan Hot - Votre forum de rencontres Sexys !

Forum consacré aux dialogues et rencontres adultes de tout type. Des rendez-vous chauds, des échanges, des opportunités d'une nuit, des moeurs spéciales à partager, tout ceci en live sur notre forum libertin.
Ce forum est réservé aux personnes majeures. Je ne suis pas majeur.


 Forum de rencontres sexys PlanHot : Les FAQs de notre forum :.FAQ   Forum de rencontres libertines PlanHot : Nos moteurs de recherches :.Rechercher   Forum de rencontres libertines PlanHot : La liste de tous nos membres libertins :.Liste membres   Forum de rencontres coquines PlanHot : Tous nos groupes libertins :.Groupes   Forum de rencontres sexys PlanHot : Tous les sondages sexys de notre forum :.Sondages   Forum de rencontres libertines PlanHot : Les différents rangs de notre forum :.Rangs   Forum de rencontres sexys PlanHot : Version du forum :.Version   Forum de rencontres sexys PlanHot : La carte de répartition géographique des membres :.Carte membres 
 Forum de rencontres adultes : S'enregistrer :. >> S'enregistrer <<    Forum de rencontres adultes : Modifier votre profil et vos informations :.Votre profil   Forum de rencontres adultes : Se connecter pour vérifier ses messages privés :.Se connecter pour vérifier ses messages privés   Forum de rencontres adultes : Connexion :.Connexion 

  Services Forum  |  Boutique Sexy SexShop  *  Galeries Photos Adultes Gratuites  *  Vidéos Adultes  *  Newsletters Gratuites  |  



PlanHot > Post Les poils au purgatoire ! Sondage épilation intégrale/intime

 
Répondre au sujet    Plan Hot - Forum rencontres adultes Sexys -> Retour partie Société / Débats / Actualités sexys
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Et vous vous épilez/rasez vous vos parties intimes ?
H : Oui
16%
 16%  [ 1 ]
H : Non
0%
 0%  [ 0 ]
H : Légérement, mais je laisse des poils
33%
 33%  [ 2 ]
H : Autre, à préciser dans le post
0%
 0%  [ 0 ]
F : Oui
16%
 16%  [ 1 ]
F : Non
0%
 0%  [ 0 ]
F : Légérement, mais je laisse des poils
33%
 33%  [ 2 ]
F : Autre, à préciser dans le post
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 6

Auteur Message
DarkShadow
Administrateur
Administrateur


Age: 36 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 21 Mar 2005
Messages: 795
Groupes d'utilisateurs : 
[Admins Admins ]
[ Les artistes ]
[ Les bi-sexuels ]
[ Les casés ]
[ Les côte à côtistes ]
[ Les couples ]
[ Les échangistes ]
[ Les exhibs ]
[ Les extrêmes ]
[ Les gangbangueurs ]
[ Les gays ]
[ Les hétéros ]
[ Les infidèles ]
[Les lesbiennes Les lesbiennes ]
[ Les mélangistes ]
[ Les naturistes ]
[ Les solitaires ]
[ Les trans et travestis ]
[ Les vierges ]
[ Les voyeurs ]
[ Les zoos ]
[Modos Modos ]
[ Pros/Entreprises ]
[ Services payants ]

Pays/Région/Département: Etranger / Autres Pays : Sur le Web Sexy

Statut: Absent

MessagePosté le: 31 Oct 2007, 12:00    Sujet du message: Les poils au purgatoire ! Sondage épilation intégrale/intime Répondre en citant

Comment le poil est-il devenu notre ennemi ? Nous sommes entrées de plain-pied dans l'ère de la « chasse aux poils ».
Aisselles, jambes, pubis, chaque partie de notre corps doit être parfaitement vierge de toute démonstration pileuse.
Dans un pays où cela ne fait qu’une dizaine d’années que les femmes qui s’épilent ou se rasent les poils des aisselles sont devenues majoritaires, comment se fait-il que l ‘épilation intégrale se soit propagée aussi vite ? On hésite entre le phénomène de mode, la dictature des marchands du poil, la liberté sexuelle, la désertion de la religion, l’influence des films porno…
Et si tout simplement, domestiquer son système pileux, c’était une manière d’affirmer la supériorité de la culture sur la nature ?
Car après tout, traquer le poil, c’est tenter d’oublier l’animalité qui est en nous et refuser d’associer la féminité à la bestialité.


L’histoire de la chasse au poil

Les exemples au cours de l’Histoire ne manquent pas pour montrer que la chasse aux poils est ancienne. Il semble que l’épilation soit d’origine égyptienne. En 1150 avant notre ère, les femmes du harem de Ramsès III étaient toutes épilées particulièrement au niveau des aisselles. Bien avant notre ère, les Chinoises s’arrachaient les sourcils pour les remplacer par un trait de crayon noir jugé plus gracieux. Les jeunes hommes de la bourgeoisie romaine aimaient avoir les jambes glabres, certains s’épilaient toutes les parties du corps. Les techniques en usage étaient la coquille de noix incandescente, pour que les poils repoussent plus doux ou l’utilisation de la résine. Ces techniques ont évolué au cours du temps et, au Moyen-Age, les croisés ont rapporté d’Afrique une cire naturelle qui bouleversa les pratiques et fit naître d’autres techniques. Les concoctions à base de sulfure naturel d’arsenic et de chaux vive, le sang de grenouilles ou de chauve-souris, la pince de bronze ou de la cendre mouillée de vinaigre font partie des moyens utilisés au cours de l’Histoire pour empêcher la repousse.


Le poil aujourd’hui

Au début des années 70, les poils prennent une place plus « valorisante ». Le mouvement hippie n’encourage pas l’épilation et revendique le retour aux valeurs vraies ! Le poil accompagne la libéralisation de la femme dans sa sexualité.Depuis les années 90, l’épilation est à la mode. Qu’elle soit d’ordre religieux, esthétique, érotique ou hygiénique, l’épilation, pratique universelle, est devenue une coutume courante. Salma Karoui, spécialiste de l’épilation orientale, constate les changements de comportement des femmes durant ces 10 dernières années :« Depuis la fin des années 90, les demandes des femmes se sont enhardies progressivement en matière d’épilation intime. On est passé d’un maillot classique, c’est-à-dire qu’on enlevait ce qui dépassait de la culotte, au brésilien, beaucoup plus échancré, puis au ticket de métro, pour enfin descendre sur des parties plus intimes comme les lèvres, le périnée puis autour de l’anus. Cette demande, qui était rare il y a quelques années, s’est généralisée à quasiment toutes mes clientes.Elles me demandaient au départ cette épilation pour faire plaisir à leurs partenaires car l’idée les excitait, eux, terriblement. La première fois, elles venaient donc pour lui, aujourd’hui elles reviennent pour elles.Car comme elles disent toutes « L’essayer, c’est l’adopter! ». Elles se sentent plus douces, plus propres (image persistante du poil, c’est sale).Elles constatent aussi, pour leur plus grand plaisir, que leur sexe épilé attire les caresses et la langue. Car leurs partenaires se livrent à beaucoup plus de cunnilingus qu’auparavant.Cette année, on me demande de plus en plus de maillot intégral, c’est-à-dire sans un seul poil. »


Le poil et la sexualité

Claude Gudin, spécialiste ès poil en France et auteur d’ Une histoire naturelle du Poil (ED. Panama), nous rappelle que si le sexe de la femme est aujourd’hui familièrement appelée une chatte, c’est surtout à cause de ses poils: « En effet, le sexe était tout d’abord surnommé le conyle, qui est l’ancien nom du lapin, de par sa similitude avec la fourrure. Puis le clergé remplace le mot conyle par le mot lapin. Les croisés rapportent ensuite le chat de leurs voyages exotiques. Et par phénomène de mode, le chat supplante le lapin et la femme hérite d’une chatte. » Si on devait choisir une image aujourd’hui, ce ne serait certainement pas un animal à fourrure. Peut-être serpent ou limace ? Claude Gudin souligne tout le paradoxe de ce rapport au poil : « Le toucher du poil rassure. C’est pourquoi les chiens, les chats et même les peluches ont un succès croissant, adultes compris. Passer les doigts dans une fourrure est réconfortant pour un homme… mais les cheveux mis à part, les femmes se débarrassent de cet attrait en s’épilant le pubis. » Le poil est également vecteur des sensations, c’est le capteur sensoriel qui relie au système nerveux. Une peau sans poil ou duvet a moins de chance de ressentir les caresses à leur juste valeur...Mais ce qu’on perd de plus important en se débarrassant de ses poils, ce sont les phéromones. A la base des poils il y a des glandes qui fabriquent des bonnes odeurs (par opposition à celles que l'on a si on ne se lave pas) et qui jouent un rôle capital dans la séduction et l'attraction sexuelle. Quand on est amoureux en général on adore l'odeur de son partenaire. Quand on s'épile ou se rase, on perd la composante olfactive de l'érotisme. Catherine Blanc, sexologue, donne son point de vue sur cette traque du poil :« Les poils sont le symbole de la maturité sexuelle. Ils nous renvoient à quelque chose de très animal. Dans les années 70, la sexualité était dans la rue. On manifestait dans la rue, on faisait presque l’amour dans le rue et on était « toutes touffes dehors » : c’était la révolution sexuelle. Or on n’est plus dans la révolution mais dans la liberté sexuelle. Le problème de la sexualité n’est pas réglé, on en a toujours peur, mais il est maîtrisé.La chasse au poil, c’est une maîtrise de son image, de sa sexualité. C’est une façon de s’approprier sa propre sexualité. Chez la femme, c’est aussi le symbole de l’éternelle jeunesse. On a peur de vieillir, donc ce retour à un sexe de petite fille rassure sur son propre chemin vers la Mort.Mais je pense que c’est une mode jusqu’à la prochaine lubie pour avoir l’impression de maîtriser sa sexualité. »


Marketing

Les marchands du poil se frottent les mains : rasoir féminin, épilateur électrique, crème dépilatoire, cire, les Françaises consomment abondamment.Les cabines d’esthétique ne désemplissent pas et l’épilation définitive (électrique, au laser ou à la lumière pulsée), malgré son coût, fait de plus en plus d’adeptes. Les industriels encouragent donc cette mode du « sans poil » au nom de l’esthétique et de l’hygiène et grâce à leur pouvoir d’annonceurs, la presse féminine, relaie cette image lisse, douce, et sans aspérités de cette femme-zéro imperfections sur papier glacé. Car on ne choisit pas vraiment d’avoir du poil ou de ne pas en avoir. C’est la règle. C’est comme manger avec une fourchette et non avec ses doigts. On est civilisé ou on ne l’est pas.Les femmes qui portent le poil sont montrées du doigt par les autres, celles qui n’en n’ont plus, qui sont rentrées dans la norme.


Hommes

Les hommes eux aussi se mettent à l’épilation du corps, subissant la dictature du marketing. L'épilation masculine a été initiée par les acteurs américains des années 50. Dans cette société connue pour son puritanisme, le poil était lié à la sexualité, il fallait donc être imberbe. En France, la tendance a été initiée par la communauté homosexuelle puis s'est étendue à beaucoup d'hommes soucieux de leur image. Aujourd'hui, ils sont de plus en plus à oser franchir le seuil des instituts de beauté.


Chez nos voisins

L’épilation est bien moins une affaire d’hygiène que de mode, et de conditionnement culturel.Au Japon, pendant longtemps les poils ont été censurés dans les médias, et au cinéma, comme un symbole péjoratif des sociétés occidentales.Dans les pays arabes et musulmans, l’Islam enseigne des règles d’hygiène comme l’épilation du pubis et des aisselles. L’épilation corporelle intégrale de la femme est un rituel chez les jeunes mariées avant la nuit de noces. L’épilation intégrale est par ailleurs une tradition ancienne, transmise de mères en filles (hors obligations religieuses). En Inde et dans certains pays d’Afrique, les poils ont un aspect érotique et sont considérés comme un attribut de séduction. En Inde ils font partie de l’intimité et on ne les montre pas en public. En revanche lors du mariage d’une femme avec un aristocrate, il est demandé à l’épouse, en signe de soumission, de s’épiler intégralement le corps. En Afrique Centrale, les femmes poilues sont très attirantes aux yeux des hommes et font des envieuses. Certaines femmes cherchent même à augmenter leur pilosité pour être plus séduisantes ! Mettre ses poils en valeur est de rigueur ! En Afrique de l’Ouest, au contraire, l’influence du monde de la mode prend de l’ampleur et les jeunes femmes veulent ressembler aux occidentales.


Poil et pornographie

Coïncidence frappante, l’explosion des épilations quasi intégrales correspond à l’entrée de l’ADSL dans les foyers, et avec elle, l’accès à de nombreux bouquets de charme diffusant des films porno à gogo.
Or, les actrices de porno sont quasiment toutes intégralement épilées, du moins les lèvres, le périnée et l’anus pour permettre une visibilité optimum lors des gros plans.
Il est tentant de penser qu’il peut y avoir un lien de corrélation entre cette culture du porno et le nouveau comportement des femmes en ce qui concerne leur épilation intime.
Eh bien, apparemment il semble n’y en avoir aucun.
Les femmes interrogées, entre 30 et 45 ans, ne sont pas ou peu consommatrices de films porno et leurs partenaires n’en regardent apparemment ni plus ni moins qu’il y a 10 ans (même plutôt moins.
Sexologues et spécialistes s’accordent à dire que le lien n’est absolument pas démontré entre les deux et que ce serait une déduction facile à faire.

En Occident, l'histoire des poils a toujours été étroitement liée à la religion. Les puritains allaient même jusqu'à qualifier l'épilation de péché, car la toison pubienne avait l'avantage de cacher les organes génitaux.Aujourd’hui, la religion a perdu de son pouvoir et enlever ses poils n’a plus rien d’amoral. Les femmes ne se cachent plus derrière leurs poils et veulent en montrer un peu plus. Cela tombe bien, l’évolution de la société de consommation les y pousse.Il y a 15 ans, rares étaient les femmes qui portaient des string. Aujourd’hui, rares sont celles qui n’en portent pas. Pourquoi ce changement ? Parce que les grandes marques n’en proposaient pas. Devant le succès du string aux Etats-Unis, les marques de lingerie ont misé sur ce produit et elles ont gagné.Pour l’épilation, même combat. L’offre crée la demande.On entre dans un institut de beauté comme on entre au supermarché. On ne sait que choisir au rayon épilation : maillot classique, maillot brésilien (échancré), maillot japonais (petit triangle allongé de poils), ticket de métro (comme son nom l’indique), maillot italien ou demi-complet (pubis classique mais lèvres, sillon, périnéal et anus épilés), maillot américain (italien mais juste une toute petite touffe sur le pubis) maillot complet (zéro poil),…Entre libre-arbitre et manipulation, il n’y a parfois qu’un pas.


Source : secondsexe.com

_________________
* Admin/Webmaster Plan Hot votre forum libertin *

Avant tout, lisez Les Règles
Nos FAQS / Nos partenaires
DarkShadow est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Plan Hot - Votre forum de rencontres Sexys ! Index du Forum -> Société / Débats / Actualités sexys Heures des forums au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Accéder à:   
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers
Vous pouvez télécharger des fichiers






 
Les partenaires du forum. (C) Plan Hot.         Collectionnez les vous aussi   Vous aimez ces animations ? Découvrez DeskBabes, VirtuaGirls et VirtuaGuys avec leur animations chaudes gratuites sur votre bureau !   
Vgirls (v.soft ou v.lesbienne) / Vguys