PlanHot : Sexualité : l'évolution de la vie sexuelle en France : Votre forum de rencontres adultes GRATUIT !
 
Plan Hot : Forum de rencontres sexys entre adultes - PlanHot.com :.
 Planhot = Safe Sex and Surf - Planhot, votre forum adulte sans virus ni malwares - Surfez sans craintes 
Plan Hot - Votre forum de rencontres Sexys !

Forum consacré aux dialogues et rencontres adultes de tout type. Des rendez-vous chauds, des échanges, des opportunités d'une nuit, des moeurs spéciales à partager, tout ceci en live sur notre forum libertin.
Ce forum est réservé aux personnes majeures. Je ne suis pas majeur.


 Forum de rencontres sexys PlanHot : Les FAQs de notre forum :.FAQ   Forum de rencontres libertines PlanHot : Nos moteurs de recherches :.Rechercher   Forum de rencontres libertines PlanHot : La liste de tous nos membres libertins :.Liste membres   Forum de rencontres coquines PlanHot : Tous nos groupes libertins :.Groupes   Forum de rencontres sexys PlanHot : Tous les sondages sexys de notre forum :.Sondages   Forum de rencontres libertines PlanHot : Les différents rangs de notre forum :.Rangs   Forum de rencontres sexys PlanHot : Version du forum :.Version   Forum de rencontres sexys PlanHot : La carte de répartition géographique des membres :.Carte membres 
 Forum de rencontres adultes : S'enregistrer :. >> S'enregistrer <<    Forum de rencontres adultes : Modifier votre profil et vos informations :.Votre profil   Forum de rencontres adultes : Se connecter pour vérifier ses messages privés :.Se connecter pour vérifier ses messages privés   Forum de rencontres adultes : Connexion :.Connexion 

  Services Forum  |  Boutique Sexy SexShop  *  Galeries Photos Adultes Gratuites  *  Vidéos Adultes  *  Newsletters Gratuites  |  



PlanHot > Post Sexualité : l'évolution de la vie sexuelle en France

 
Répondre au sujet    Plan Hot - Forum rencontres adultes Sexys -> Retour partie Société / Débats / Actualités sexys
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DarkShadow
Administrateur
Administrateur


Age: 36 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 21 Mar 2005
Messages: 795
Groupes d'utilisateurs : 
[Admins Admins ]
[ Les artistes ]
[ Les bi-sexuels ]
[ Les casés ]
[ Les côte à côtistes ]
[ Les couples ]
[ Les échangistes ]
[ Les exhibs ]
[ Les extrêmes ]
[ Les gangbangueurs ]
[ Les gays ]
[ Les hétéros ]
[ Les infidèles ]
[Les lesbiennes Les lesbiennes ]
[ Les mélangistes ]
[ Les naturistes ]
[ Les solitaires ]
[ Les trans et travestis ]
[ Les vierges ]
[ Les voyeurs ]
[ Les zoos ]
[Modos Modos ]
[ Pros/Entreprises ]
[ Services payants ]

Pays/Région/Département: Etranger / Autres Pays : Sur le Web Sexy

Statut: Absent

MessagePosté le: 21 Sep 2007, 14:29    Sujet du message: Sexualité : l'évolution de la vie sexuelle en France Répondre en citant

Sexualité : les françaises ont une vie sexuelle plus active

Dans le domaine des pratiques sexuelles et de la sexualité, celles des français et des françaises ont évoluées au cours des 15 dernières années. La sexualité des Françaises a évolué, tendant à se rapprocher de celle des français, des Françaises qui ont aussi une vie sexuelle plus active, d’après la troisième enquête sur les comportements sexuels en France réalisée par l'ANRS et l’Inserm. En 15 ans, la sexualité des Françaises a évolué avec la baisse de l'âge du premier rapport sexuel, rattrapant celui des hommes, l’augmentation du nombre de partenaires, une sexualité qui s’allonge et surtout qui reste active après 50 ans mais aussi avec des pratiques sexuelles plus libertines. Douze mille trois cent soixante-quatre personnes (12 364), femmes et hommes, âgées de 18 à 69 ans, ont été interrogées par téléphone sur leurs pratiques sexuelles et leur sexualité.

Il s’agit de la troisième enquête nationale sur les comportements sexuels en France, après l’enquête Simon de 1970 et l’enquête ACSF (Analyse des Comportements Sexuels en France) de 1992. Cette enquête doit contribuer à guider l’élaboration des politiques de prévention de la transmission sexuelle de l’infection à VIH et des autres risques associés à la sexualité.

L’âge du premier rapport sexuel des femmes est devenu aujourd’hui très proche de celui des hommes : il est de 17,6 ans pour les femmes âgées de 18-19 ans, et 17,2 ans pour les hommes du même âge.

Les femmes et les hommes ne déclarent pas le même nombre de partenaires : en moyenne 4,4 pour les femmes et 11,6 pour les hommes. L’écart entre les deux sexes résulte d’une proportion plus importante d’hommes qui déclarent avoir eu au moins 10 partenaires dans la vie (35,4% versus 10,9% des femmes). Malgré tout, le nombre de partenaires déclaré par les femmes est en augmentation par rapport aux enquêtes précédentes, alors qu’il reste stable chez les hommes depuis l’enquête de 1970.

Parmi les personnes qui ont actuellement un partenaire sexuel, la fréquence des rapports est de 8,7 rapports par mois (identique pour les femmes et les hommes). Les femmes en couple de plus de cinquante ans connaissent aujourd’hui une vie sexuelle bien plus active que les femmes interrogées en 1970 ou même en 1992, précise l’Inserm dans son analyse.

Parmi les personnes qui ont entre 18 et 69 ans, 4,0% des femmes et 4,1% des hommes déclarent avoir déjà eu des rapports avec une personne du même sexe au cours de leur vie. Une augmentation sensible est enregistrée pour les femmes (par rapport aux femmes interrogées en 1992), alors que pour les hommes la proportion est identique à celle de l’enquête précédente. Au cours des douze derniers mois, 1,0% des femmes et 1,6% des hommes déclarent avoir eu des rapports avec une personne du même sexe, soit des proportions qui ont augmenté par rapport à l’enquête de 1992.

Les nouveaux moyens de communication ne sont pas sans effet sur les rencontres et l’activité sexuelle : 9,6% des femmes et 13,1% des hommes (de 18 à 69 ans) se sont déjà connectés à des sites de rencontre sur Internet, et c’est le cas de près d’un tiers des jeunes de 18 à 24 ans. Un homme sur dix, entre 20 et 24 ans, a déjà eu des rapports sexuels avec une personne rencontrée par Internet (6% des femmes).

Interrogées sur les difficultés rencontrées dans leur sexualité, les femmes déclarent dans 7,4% des cas avoir souvent (et 28,9% parfois) des difficultés à atteindre l’orgasme, cette difficulté étant rapportée plus fréquemment à la fois par les femmes les plus jeunes et par les plus âgées. Quant aux hommes, ils sont 2,5% a déclaré avoir souvent une difficulté à obtenir une érection et 14,3% parfois, cette situation augmentant fortement après 50 ans. Dans la grande majorité des cas toutefois, ces difficultés ne sont pas vécues comme une gêne dans la sexualité.

Près de 90% des femmes et hommes de 18 à 24 ans ont utilisé un préservatif lors du premier rapport sexuel, les personnes sans diplôme l’utilisant un peu moins souvent. Cependant, près de 20% des femmes et des hommes qui ont trois partenaires ou plus n’en ont pas utilisé dans les 12 derniers mois.

Environ 13% des personnes interrogées connaissent une ou plusieurs personnes séropositives, proportion identique à celle de l’enquête de 1992. Une femme sur deux et 45% des hommes ont déjà effectué un test de dépistage du sida au cours de leur vie, et près de 11% l’ont fait au cours de l’année précédente.

Pour l’Inserm, les premiers résultats de l’enquête CSF traduisent une diversification des expériences sexuelles et affectives. Mais si les écarts entre les femmes et les hommes se réduisent, leurs comportements continuent toujours à être perçus selon des critères bien distincts, et vécus différemment par les intéressés. Un clivage persiste entre une sexualité féminine, qui renvoie avant tout à l’affectivité et à la conjugalité, et une sexualité masculine, dont la diversité et la dimension physique apparaîtraient essentiellement comme des caractéristiques biologiques.

Ces représentations ne sont pas sans effet sur les comportements de prévention des femmes qui déclarent moins souvent que les hommes utiliser des préservatifs. Enfin l’utilisation du préservatif s’est largement diffusée dans l’ensemble de la population, même si les efforts préventifs doivent se poursuivre, en particulier auprès des jeunes sans diplôme et des personnes qui ont plusieurs partenaires, précise l’Inserm.


Source : actualites-news-environnement

_________________
* Admin/Webmaster Plan Hot votre forum libertin *

Avant tout, lisez Les Règles
Nos FAQS / Nos partenaires
DarkShadow est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
DarkShadow
Administrateur
Administrateur


Age: 36 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 21 Mar 2005
Messages: 795
Groupes d'utilisateurs : 
[Admins Admins ]
[ Les artistes ]
[ Les bi-sexuels ]
[ Les casés ]
[ Les côte à côtistes ]
[ Les couples ]
[ Les échangistes ]
[ Les exhibs ]
[ Les extrêmes ]
[ Les gangbangueurs ]
[ Les gays ]
[ Les hétéros ]
[ Les infidèles ]
[Les lesbiennes Les lesbiennes ]
[ Les mélangistes ]
[ Les naturistes ]
[ Les solitaires ]
[ Les trans et travestis ]
[ Les vierges ]
[ Les voyeurs ]
[ Les zoos ]
[Modos Modos ]
[ Pros/Entreprises ]
[ Services payants ]

Pays/Région/Département: Etranger / Autres Pays : Sur le Web Sexy

Statut: Absent

MessagePosté le: 14 Avr 2008, 14:55    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a indiscutablement quelque chose de changé. Pour la génération qui a aujourd’hui cinquante ans, le recyclage est dur. Les choses sont allées trop vite. La virginité ne compte plus, l’homosexualité prospère et reçoit du cinéma, de la littérature et même de l’Eglise ses lettres de noblesse (Paris possède son association d’homosexuels chrétiens). On se déshabille et on se promène nu à la moindre occasion et même sans occasion, on parle d’érotisme, de pornographie. Il y a la pilule ; on s’adonne à la flagellation ; on viole et on acquitte ; on se dope au haschish avant d’organiser des « partouzes » et si l’on imagine qu’au milieu de tout cela il y en a encore qui rêvent d’amour en écrivant des poésies comme au temps de Musset, on admettra qu’il y a vraiment de quoi ne plus savoir où on en est.


Les causes de l’évolution

La contraception : Pour avoir quelque chance de se retrouver dans ce labyrinthe, il faut d’abord comprendre toute l’importance qu’a eue la contraception : l’événement le plus bouleversant pour l’humanité depuis la découverte du feu. Mais les sociologues ne l’ont toujours pas compris. On discute encore à perte de vue sur les propriétés de la pilule ou les défauts du stérilet, mais on a à peine soupçonné l’importance des bouleversements psycho affectifs de ces extraordinaires découvertes.

L’érotisme et la pornographie : A cette sécurisation des rapports qui vous amène insensiblement et sans que vous vous en doutiez à repenser l’amour, est venu s’ajouter un autre événement qui passe lui aussi inaperçu : le glissement progressif et fatal de l’acte amoureux et même de l’amour tout court vers l’érotisme. En vérité, cette évolution vers l’érotisme découle en grande partie de la sécurisation des rapports car, sans elle, les fantaisies amoureuses seraient plus limitées, mais elle est conditionnée également par d’autres événements qui contribuent eux aussi à la rendre inexorable.

Si l’on veut comprendre cette évolution qui est extrêmement importante, il faut d’abord définir l’érotisme, ce qui a été rarement fait, et le définir par rapport à la pornographie car beaucoup confondent l’un et l’autre.

L’érotisme est un perfectionnement illimité de l’acte sexuel pouvant faire appel à toutes sortes d’artifices et destiné à atteindre ou à augmenter le plaisir. Il nécessite absolument un ou une partenaire (très rarement plusieurs).

La pornographie désigne des procédés très variés utilisés dans l’intention d’éveiller le désir par l’image, la littérature ou le son et représentant ou évoquant des actes ou des objets sexuels en faisant exclusion de tout élément sentimental. Elle ne nécessite absolument pas de partenaire. Il existe donc entre les deux des différences fondamentales.
L’érotisme a pour but l’atteinte du plaisir. Il est en général réservé aux coupies et il est parfaitement compatible avec l’amour. La pornographie a pour but l’éveil du désir. Elle n’exige pas la participation d’un partenaire. Elle n’a rien à faire de l’amour.
Malgré ces différences, l’érotisme et la pornographie connaissent à l’heure actuelle un égal succès que des siècles d’éducation, de religiosité, d’interdits moraux essaient de freiner. Inutilement d’ailleurs, car il s’agit là d’une évolution inévitable.


Pourquoi cette évolution de la sexualité ?

Parce que l’âge moyen de l’individu, qui était de 38 ans après Pasteur, est passé à 62 ans pour l’homme et 72 ans pour la femme. Subitement le monde est devenu vieux, et ce monde là entend bien continuer à faire l’amour parce que c’est l’une des finalités essentielles de l’individu. Or, il est plus facile de réussir l’acte amoureux à vingt ans qu’à cinquante et surtout qu’à soixante dix ans. C’est là que pour améliorer la libido d’abord et l’orgasme ensuite, l’érotisme intervient, précédé pour certains de la pornographie. Une autre raison de cette évolution est la dénudation de la femme. On a bêtement oublié combien la découverte du corps de la femme était pour l’homme un stimulant sexuel puissant, le plus puissant peut être.

Il y a cent ans à peine, la vision d’une cheville de femme était un événement. Tout le monde est saturé du spectacle du nu. Publicité, cinéma, théâtre, illustrations, plage, partout ce ne sont que corps déshabillés, et la banalité du spectacle le rend sans valeur et souvent sans effet. C’est ainsi qu’un homme peut se trouver aujourd’hui en présence d’une femme nue sans que sa libido se manifeste. Il faut donc trouver un artifice pour « rattraper » ce manque et c’est encore l’érotisme ou même la pornographie qui y pourvoient.

Il est un autre fait qui, pour être secondaire, n’en a pas moins une portée psychologique non négligeable, c’est la similitude de plus en plus grande de la tenue vestimentaire des deux sexes. Pour l’homme, le vêtement féminin a toujours joué un rôle dans sa stimulation sexuelle et, sans aller jusqu’au fétichisme vestimentaire, il est certain qu’une guêpière ou un porte jarretelles possédaient un impact autrement plus puissant qu’un blue jean ou des chaussettes de laine. Un psychiatre a prétendu que la dépression de l’homme moderne provenait en grande partie du fait qu’il était obligé de recycler ses phantasmes sexuels. En fait, il ne les recycle pas, il les déplace. Alors qu’avant son but essentiel était d’atteindre l’autre, maintenant il pense à tous les plaisirs qu’il pourra partager avec l’autre quand il l’aura atteint. Ce n’est pas plus mal, c’est différent.


Source : bebe-move.com

_________________
* Admin/Webmaster Plan Hot votre forum libertin *

Avant tout, lisez Les Règles
Nos FAQS / Nos partenaires
DarkShadow est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
DarkShadow
Administrateur
Administrateur


Age: 36 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 21 Mar 2005
Messages: 795
Groupes d'utilisateurs : 
[Admins Admins ]
[ Les artistes ]
[ Les bi-sexuels ]
[ Les casés ]
[ Les côte à côtistes ]
[ Les couples ]
[ Les échangistes ]
[ Les exhibs ]
[ Les extrêmes ]
[ Les gangbangueurs ]
[ Les gays ]
[ Les hétéros ]
[ Les infidèles ]
[Les lesbiennes Les lesbiennes ]
[ Les mélangistes ]
[ Les naturistes ]
[ Les solitaires ]
[ Les trans et travestis ]
[ Les vierges ]
[ Les voyeurs ]
[ Les zoos ]
[Modos Modos ]
[ Pros/Entreprises ]
[ Services payants ]

Pays/Région/Département: Etranger / Autres Pays : Sur le Web Sexy

Statut: Absent

MessagePosté le: 17 Juin 2008, 16:24    Sujet du message: La sexualité des français en 2008 Répondre en citant

Aujourd’hui l’écart d’âge des premières relations sexuelles n’est plus que de quelques mois (17,6 femmes contre 17,2 côté garçons).

Les hommes continuent à déclarer 12 partenaires en moyenne et les femmes en comptent 5,1 mais elles ne retiennent que ceux «qui ont compté »

49 % des hommes considèrent que l’«on peut avoir des rapports sexuels avec quelqu’un sans l’aimer» mais seulement 26 % des femmes approuvent cette remarque.

44 % des femmes se déclarent très satisfaites de leur vie sexuelle. Les hommes le sont… à 35 %. Bon … feraient-ils semblant lorsqu’ils se lancent dans de grandes déclarations ?

10 % seulement des Français évoquent une nuit d’amour torride comme étant leur plus grande source de plaisir (Source : Manix-Ipsos, novembre 2006)

La sodomie n’est pas entrée «dans le répertoire ordinaire des couples» : 9 % des femmes et 14 % des hommes déclarent la pratiquer régulièrement … ce fantasme reste pourtant encore bien présent chez nos amis les mâles …

Avec tout cela, il y en a que ça n’intéresse pas, le sexe. Il y aurait 0,8 % des femmes, et 1,4 % des hommes demeurent puceaux toute leur vie.


Source : enquête sur la sexualité en France

_________________
* Admin/Webmaster Plan Hot votre forum libertin *

Avant tout, lisez Les Règles
Nos FAQS / Nos partenaires
DarkShadow est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
DarkShadow
Administrateur
Administrateur


Age: 36 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 21 Mar 2005
Messages: 795
Groupes d'utilisateurs : 
[Admins Admins ]
[ Les artistes ]
[ Les bi-sexuels ]
[ Les casés ]
[ Les côte à côtistes ]
[ Les couples ]
[ Les échangistes ]
[ Les exhibs ]
[ Les extrêmes ]
[ Les gangbangueurs ]
[ Les gays ]
[ Les hétéros ]
[ Les infidèles ]
[Les lesbiennes Les lesbiennes ]
[ Les mélangistes ]
[ Les naturistes ]
[ Les solitaires ]
[ Les trans et travestis ]
[ Les vierges ]
[ Les voyeurs ]
[ Les zoos ]
[Modos Modos ]
[ Pros/Entreprises ]
[ Services payants ]

Pays/Région/Département: Etranger / Autres Pays : Sur le Web Sexy

Statut: Absent

MessagePosté le: 24 Déc 2008, 14:11    Sujet du message: La puce “Sex chip” : le plaisir sur commande ! Répondre en citant

Science fiction ?? La puce “Sex chip” : le plaisir sur commande !


Les chercheurs élaborent une puce que l’on pourra implanter dans le cerveau pour stimuler le plaisir. Un pas de plus vers le sexe virtuel ?


Le Telegraph a récemment publié un article sur le sujet. Une puce à plaisir a été inventée. Dénommée “Sex chip” elle enverrait de minuscules chocs électriques dans le cerveau. Déjà connue depuis quelques années aux États-Unis pour traiter la maladie de Parkinson, ses concepteurs se concentrent désormais sur de nouvelles zones du cerveau. Celle située derrière les yeux et connue sous le nom de “cortex orbitofrontal” est associée aux sentiments de plaisir, dérivés de la nourriture et du sexe…


Les chercheurs de l’Université d’Oxford pensent que cette puce pourrait aider les personnes souffrant d’anhédonie, c’est-à-dire d’une absence de plaisir. Le neurochirurgien Tipu Aziz, a déclaré: “Il a été prouvé que cette puce fonctionne. Il y a quelques années, un scientifique l’a implanté dans le cerveau d’une femme qui avait une faible libido, ce qui l’avait changé en une femme très active sexuellement. Elle n’a pas aimé pas ce brusque changement si bien que l’on a dû l’enlever de son cerveau.”


Le chercheur a poursuivi: “Lorsque la technologie sera améliorée, nous pourrons utiliser la stimulation cérébrale profonde dans de nombreux domaines. Elle sera alors plus subtile, on aura plus de contrôle sur son intensité et on sera en mesure d’éteindre la puce de l’extérieur en cas de besoin.”


Un nouveau bouton du plaisir ? Il semblerait que l’on y arrive plus vite que prévu. Une machine électronique du nom de “l’Orgasmotron”, tiré du film Woody et les Robots (1973), est déjà en cours d’élaboration par un médecin en Caroline du Nord. Elle doit stimuler la moelle épinière et ainsi apporter plus de plaisir aux femmes.


Alors, avancée technologique au nom du bien-être ou danger virtuel ??



Source : wikine.fr

_________________
* Admin/Webmaster Plan Hot votre forum libertin *

Avant tout, lisez Les Règles
Nos FAQS / Nos partenaires
DarkShadow est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Plan Hot - Votre forum de rencontres Sexys ! Index du Forum -> Société / Débats / Actualités sexys Heures des forums au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Accéder à:   
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers
Vous pouvez télécharger des fichiers






 
Les partenaires du forum. (C) Plan Hot.         Collectionnez les vous aussi   Vous aimez ces animations ? Découvrez DeskBabes, VirtuaGirls et VirtuaGuys avec leur animations chaudes gratuites sur votre bureau !   
Vgirls (v.soft ou v.lesbienne) / Vguys