PlanHot : Moralisme sur le web et les sites adultes ? : Votre forum de rencontres adultes GRATUIT !
 
Plan Hot : Forum de rencontres sexys entre adultes - PlanHot.com :.
 Planhot = Safe Sex and Surf - Planhot, votre forum adulte sans virus ni malwares - Surfez sans craintes 
Plan Hot - Votre forum de rencontres Sexys !

Forum consacré aux dialogues et rencontres adultes de tout type. Des rendez-vous chauds, des échanges, des opportunités d'une nuit, des moeurs spéciales à partager, tout ceci en live sur notre forum libertin.
Ce forum est réservé aux personnes majeures. Je ne suis pas majeur.


 Forum de rencontres sexys PlanHot : Les FAQs de notre forum :.FAQ   Forum de rencontres libertines PlanHot : Nos moteurs de recherches :.Rechercher   Forum de rencontres libertines PlanHot : La liste de tous nos membres libertins :.Liste membres   Forum de rencontres coquines PlanHot : Tous nos groupes libertins :.Groupes   Forum de rencontres sexys PlanHot : Tous les sondages sexys de notre forum :.Sondages   Forum de rencontres libertines PlanHot : Les différents rangs de notre forum :.Rangs   Forum de rencontres sexys PlanHot : Version du forum :.Version   Forum de rencontres sexys PlanHot : La carte de répartition géographique des membres :.Carte membres 
 Forum de rencontres adultes : S'enregistrer :. >> S'enregistrer <<    Forum de rencontres adultes : Modifier votre profil et vos informations :.Votre profil   Forum de rencontres adultes : Se connecter pour vérifier ses messages privés :.Se connecter pour vérifier ses messages privés   Forum de rencontres adultes : Connexion :.Connexion 

  Services Forum  |  Boutique Sexy SexShop  *  Galeries Photos Adultes Gratuites  *  Vidéos Adultes  *  Newsletters Gratuites  |  



PlanHot > Post moralisme sur le web et les sites adultes ?

 
Répondre au sujet    Plan Hot - Forum rencontres adultes Sexys -> Retour partie Société / Débats / Actualités sexys
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Invité



ans



Groupes d'utilisateurs: Aucun


MessagePosté le: 18 Sep 2005, 11:29    Sujet du message: moralisme sur le web et les sites adultes ? Répondre en citant

sur beaucoup de site dit "adulte" on assisteent , à mon avis, à une censure , pour etre politiquement correct et faire plaisir à la menagere de moins de 50 ans ! sur certans sites rencontres adultes on ne peut meme plus afficher sa photo nu integrale, de plus les textes d'annonces sont censurés! exit les fetichistes, zoophiles, et autres pratiques dites deviantes! sur ce genre de sites on se croiraient plutot sur des sites de rencontres serieuses !

Est ce que les vraix site de rencontres x bien chaudes sont morts ! ( hormis ici !)
appelons un chat un chat et une bite une bite ! sur un site adulte tout est permis ( hormis la pedo)!

je me rappelle des debuts du net ou on voyaient des sites rencontres superbement incroyables ( uro, zoo, sm, scato, etc...), parfois animer par des internautes comme vous et moi ! essayez maintenant de faire heberger de tels sites vous recevrez un refus car trop hard !
a qui veut on plairent en faisant une telle censure ?

Ca devient louche ceci si nous ne reagissons pas le net deviendrat asseptiser et ne serat plus qu'un moyen d'acheter en ligne et c'est tout ce que serat le web !
ici nous sommes dans le dernier village gaulois qui resiste a l'envahisseur romain ( au regard de la cenusre )!
Faites donc une large pub a ce site pour vider les autres sites "soit disant adultes", peut etre s'interrogeront ils du pourquoi du succes de ce forum et lacheront il la bride de la censure victorienne !

Ne laisson censurer nous internautes adultes ! resistons !
Asrun
Testeur
Testeur


Age: 43 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 25 Mar 2005
Messages: 58
Groupes d'utilisateurs: Aucun
Pays/Région/Département: France / 59 / Nord Pas De Calais : Lille

Statut: Absent

MessagePosté le: 18 Sep 2005, 17:13    Sujet du message: Répondre en citant

n'en fait pas trop quand même... sinon c'est toi qu'on va trouver louche Planhot rit Planhot rit

570 membres cé déjà pas mal Planhot heureux

_________________
@}}--}}--
Asrun est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
DarkShadow
Administrateur
Administrateur


Age: 36 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 21 Mar 2005
Messages: 795
Groupes d'utilisateurs : 
[Admins Admins ]
[ Les artistes ]
[ Les bi-sexuels ]
[ Les casés ]
[ Les côte à côtistes ]
[ Les couples ]
[ Les échangistes ]
[ Les exhibs ]
[ Les extrêmes ]
[ Les gangbangueurs ]
[ Les gays ]
[ Les hétéros ]
[ Les infidèles ]
[Les lesbiennes Les lesbiennes ]
[ Les mélangistes ]
[ Les naturistes ]
[ Les solitaires ]
[ Les trans et travestis ]
[ Les vierges ]
[ Les voyeurs ]
[ Les zoos ]
[Modos Modos ]
[ Pros/Entreprises ]
[ Services payants ]

Pays/Région/Département: Etranger / Autres Pays : Sur le Web Sexy

Statut: Absent

MessagePosté le: 19 Sep 2005, 11:54    Sujet du message: Répondre en citant

ATTENTION : une chose n'ai absolument pas tolérée : la pédophilie ceci à cause de la législation actuelle de notre pays et de la déviance infinie de cette pratique. AUCUN message, MP, ou échange via notre forum ne sera toléré, et s'il y a un cas avéré, il sera transmis immédiatement aux autorités !

Je ne veux pas non plus voir de posts sur des viols, de la nécrophilie ou tout acte sexuel entrainant des blessures, voir la mort



Pour la zoophilie / bestialité : (n'hésitez pas à compléter avec vos différents pays, ou s'il y a des erreurs)


Le cas le plus célèbre de zoophilie dans la mythologie grecque est celui de l'accouplement de Pasiphaé, la femme de Minos, avec un taureau blanc, donnant naissance au Minotaure. Planhot embarasse


* En France :

Jusqu’en mars 2004, aucune loi française ne punissait la zoophilie sauf dans le cas où l’animal subissait des sévices.

Maintenant : le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves ou de nature sexuelle ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende. À titre de peine complémentaire, le tribunal peut interdire la détention d'un animal, à titre définitif ou non.


* En Suisse :

Les articles 135 et 197 du code pénal interdisent la diffusion et la possession (depuis 2001) de pornographie ou de scènes de violence impliquant des animaux.


* Au Royaume-Uni :

La loi sur les crimes sexuels de 2003 interdit la pénétration du vagin ou de l'anus d'un animal vivant par le pénis d'une personne, cette loi prohibe également l'introduction du pénis d'un animal vivant dans le vagin ou l'anus d'une personne. Les contrevenants peuvent être condamnés à des peines de prison n'excédant pas 2 ans. Texte de cette loi sur le site de l'Office of Public Sector Information.


* En Espagne :

Il ne semble pas y avoir de lois contre ce type de pratiques.


* En Allemagne :

Il ne semble pas y avoir de lois contre ce type de pratiques.


* Au Canada :

L'article 160(1) du Code Criminel, partie V, interdit la zoophilie en ces termes : « Est coupable soit d'un acte criminel et passible d'un emprisonnement maximal de dix ans, soit d'une infraction punissable sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire, quiconque commet un acte de bestialité. »

L'article 160(2) prévoit la même peine pour toute personne qui en force une autre à commettre un acte de bestialité.

L'article 160(3) prévoit la même peine pour une personne qui commet cet acte devant un enfant agé de moins de quatorze ans.



* Aux USA :

Cela dépend des états ...


* En Inde :

La zoophilie est représentée sur des temples dédiés au Panthéon hindou. Il ne semble pas y avoir de lois contre ce type de pratiques.




** La bible :

§18, L23 : « Tu ne coucheras point avec une bête, pour te souiller avec elle. La femme ne s'approchera point d'une bête, pour se prostituer à elle. C'est une confusion. »
§20, L15 : « Si un homme couche avec une bête, il sera puni de mort et vous tuerez la bête. »
§21, L16 : « Si une femme s'approche d'une bête, pour se prostituer à elle, tu tueras la femme et la bête ; elles seront mises à mort : leur sang retombera sur elles. »



** La Torah :

prescriptions envers Elohim, le Dieu créateur : Le reconnaître et Le proclamer, ce qui conduit à refuser le polythéisme et l'idolâtrie, respecter un jour de repos hebdomadaire, sanctifier sa nourriture en ne mangeant que des animaux « purs », sanctifier ses rapports conjugaux en refusant des unions interdites (par ex. l'inceste) ou « contre nature » (homosexualité, zoophilie, etc.), Lui réserver les prémices de sa récolte, de ses fruits, de son vin, etc.


** Le Coran :

Ils ne se sont pas contentés des relations sexuelles avec le sexe opposé sur la base des lois de la religion et de leur propre nature, mais ils ont laissé leurs âmes obéir à ce que leur dicte Satan, et se sont adonner à des pratiques éloignées de la bonne voie, et à pratiquer des relations sexuelles perverses soit avec leurs épouses (par exemple la sodomie) soit avec des humains du même sexe (l’homosexualité masculine ou féminine), jusqu'à arriver à la pire des bassesses en pratiquant des actes sexuelles avec des animaux (zoophilie) ou avec des cadavres (nécrophilie).

Plan Hot fleche Il ne faut pas oublier que nous nous adressons aux francophones et pas uniquement à des français ! Donc je tôlerai ce type de discussions tant que ça reste des récits, des fantasmes ou des échanges de liens/photos, par contre je ne veux pas voir d'annonces de rencontres ou de prêts d'animaux pour de telles pratiques. Nous restons donc sur notre ligne actuelle de tolérance et sans tabous sur le sexe.


Pour tout le reste : urophilie, SM, scatophilie, vous êtes majeurs et vaccinés si ça vous branche vous faites Planhot yeux


+ Pensez à lire ou relire ce post : http://www.planhot.com/viewtopic.php?t=8

_________________
* Admin/Webmaster Plan Hot votre forum libertin *

Avant tout, lisez Les Règles
Nos FAQS / Nos partenaires


Dernière édition par DarkShadow le 20 Juin 2007, 20:32; édité 22 fois
DarkShadow est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Asrun
Testeur
Testeur


Age: 43 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 25 Mar 2005
Messages: 58
Groupes d'utilisateurs: Aucun
Pays/Région/Département: France / 59 / Nord Pas De Calais : Lille

Statut: Absent

MessagePosté le: 19 Sep 2005, 16:12    Sujet du message: Répondre en citant

en effet, si pour la pédophilie cela parait évident... la zoophilie est illégale en france depuis mars 2004... et nul n'est censé ignoré la loi Planhot oui sourit

un lien http://fr.wikipedia.org/wiki/Zoophilie

Plan Hot idee

_________________
@}}--}}--
Asrun est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
DarkShadow
Administrateur
Administrateur


Age: 36 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 21 Mar 2005
Messages: 795
Groupes d'utilisateurs : 
[Admins Admins ]
[ Les artistes ]
[ Les bi-sexuels ]
[ Les casés ]
[ Les côte à côtistes ]
[ Les couples ]
[ Les échangistes ]
[ Les exhibs ]
[ Les extrêmes ]
[ Les gangbangueurs ]
[ Les gays ]
[ Les hétéros ]
[ Les infidèles ]
[Les lesbiennes Les lesbiennes ]
[ Les mélangistes ]
[ Les naturistes ]
[ Les solitaires ]
[ Les trans et travestis ]
[ Les vierges ]
[ Les voyeurs ]
[ Les zoos ]
[Modos Modos ]
[ Pros/Entreprises ]
[ Services payants ]

Pays/Région/Département: Etranger / Autres Pays : Sur le Web Sexy

Statut: Absent

MessagePosté le: 20 Juin 2007, 09:01    Sujet du message: Répondre en citant

Zoophilie et législations suite :


* En Belgique :

Ce mardi 23 janvier 2007, la commission de la santé de la Chambre a approuvé une proposition d’amendement des socialistes Thierry Giet et Magda De Meyer tendant à réprimer la zoophilie… au nom du bien-être animal. Attention, chers zoophiles : vous risquez d’être punis pénalement !

Cette proposition, qui n’a plus qu’à passer le cap du vote en plénière à la Chambre pour attendre la sanction royale, fut brusquement déposée suite à une décision de la cour d’appel d’Anvers, datée du 8 novembre 2006, acquittant l’amant d’une chienne.






* En hollande :

Zoophile, il sodomise 45 fois un poney (05/04/2007)

Le propriétaire de la bête a réussi à dénombrer les visites du suspect grâce aux traces qu'il a laissées

MARSSUM Durant la nuit de lundi à mardi, la police néerlandaise a intercepté un homme de 27 ans soupçonné d'avoir sodomisé 45 fois en neuf mois un poney à Marssum, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Le propriétaire du poney a réussi à dénombrer les visites du suspect grâce aux traces qu'il a laissées. Il a d'ailleurs tenté de le surprendre à plusieurs reprises et y est finalement arrivé en début de semaine.

La zoophilie n'est pas punie pas la loi aux Pays-Bas. Mais la police essaie de rassembler les éléments prouvant que l'homme est entré par effraction dans la remise où se trouvait le poney.



* Dans les mondes virtuels :

Famille de France s'en prend aux "dérives" de Second Life
Sexe, bondage, zoophilie avec des bits

L’association Famille de France veut bouter hors des écrans d’ici et d’ailleurs le monde virtuel Second Life. Motif invoqué ? Les dérives de cet univers virtuel, destiné à offrir à son usager une seconde vie numérique. Il possède une économie, et donc une monnaie, ici le Linden Dollars, une monnaie virtuelle qu’on peut échanger contre de la monnaie réelle. Comme tout modèle social, Second Life a ses évènements, ses manifestations, ses orientations et donc son côté plus noir ou ses abus manifestes, qui font sursauter Famille de France.

« La majeure partie de l’univers virtuel est créée par les joueurs eux-mêmes qui peuvent acquérir et créer du contenu (des casinos, des armes, du tabac…). Les achats entre joueurs se font grâce à une monnaie virtuelle qui est échangeable contre de l’argent réel. C’est pourquoi Second Life est présenté par les médias comme un moyen de jouer en gagnant de l’argent ou encore de visiter un univers magique et vivre une seconde vie virtuelle » dépeint d’abord l’association avant de passer au vif du sujet.

« De véritables photos et vidéos pornographiques en libre accès placardent certaines régions. Les utilisateurs ont la possibilité de mimer des rapports sexuels, allant même jusqu’à des scènes de viol, de bondage, de zoophilie et de scatophilie. Des passerelles entre l’univers virtuel et des sites Internet de pornographie permettent à l’utilisateur d’être redirigé rapidement ». S’y ajoutent des pubs « libres » pour le tabac, l’alcool, la drogue, l’utilisation de machines à sous, des loteries, effectuées sans aucun contrôle.

« Ces dérives, si elles ne concernaient que des « adultes consentants » poseraient des problèmes limités à une simple question d’éthique, mais, étant donné que des mineurs peuvent avoir accès au site sans limites, la question devient plus importante » tempère l’association qui réclame pour le coup des mesures de restrictions d’accès pour évincer les mineurs.

Famille de France n’en n'est pas à sa première incursion dans le domaine numérique. Fin 2006 par exemple, elle initiait son label de jeu vidéo « Famille de France », réservé aux jeux vidéo dénués de sexe (actes sexuels, personnages dénudés, dénigrement, etc.), de violence (actes violents entre joueurs réels ou non et les animaux, sang, etc), de drogues (présence ou vente de stupéfiants) ou d’atteintes « aux bonnes mœurs », dont la « présence et / ou utilisation de tabac ».

_________________
* Admin/Webmaster Plan Hot votre forum libertin *

Avant tout, lisez Les Règles
Nos FAQS / Nos partenaires
DarkShadow est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
DarkShadow
Administrateur
Administrateur


Age: 36 ans
Sexe: Sexe:Homme
Inscrit le: 21 Mar 2005
Messages: 795
Groupes d'utilisateurs : 
[Admins Admins ]
[ Les artistes ]
[ Les bi-sexuels ]
[ Les casés ]
[ Les côte à côtistes ]
[ Les couples ]
[ Les échangistes ]
[ Les exhibs ]
[ Les extrêmes ]
[ Les gangbangueurs ]
[ Les gays ]
[ Les hétéros ]
[ Les infidèles ]
[Les lesbiennes Les lesbiennes ]
[ Les mélangistes ]
[ Les naturistes ]
[ Les solitaires ]
[ Les trans et travestis ]
[ Les vierges ]
[ Les voyeurs ]
[ Les zoos ]
[Modos Modos ]
[ Pros/Entreprises ]
[ Services payants ]

Pays/Région/Département: Etranger / Autres Pays : Sur le Web Sexy

Statut: Absent

MessagePosté le: 21 Nov 2007, 17:58    Sujet du message: Répondre en citant

Perversions : a-t-on le droit d'être sexuellement incorrecte ?

Existe-t-il une norme en amour ?Doit-on faire l’amour plutôt comme ceci que comme cela ? A partir de combien de masturbations par jour est-on anormale ? Le goût pour la fellation est-elle une maladie ? A-t-on le droit de jouir sur un fantasme pas très catholique ou qui peut heurter la morale ?
Beaucoup d’entre nous culpabilisent sur certains fantasmes « pas très classiques » qu’ils ne réaliseront sans doute jamais et qu’ils n’osent même pas avouer à leurs partenaires.
Mais sommes-nous réellement responsables de notre imaginaire sexuel et faut-il le brider ?


Y’a-t-il des limites physiologiques ou mentales à la jouissance ?

Pour Yves Ferroul, professeur d’histoire de la sexologie et auteur de Médecins et Sexualités, tous les désirs sont dans la nature humaine. Aucun fantasme ne doit être censuré, du moment qu’on le réalise entre adultes consentants. qui, Yves Ferroul, après avoir passé en revue tous les interdits successivement imposés par les prêtres, les légistes et les scientifiques sur la sexualité, part du postulat que l’Etat (pas plus que le corps médical) n’a le droit de s’immiscer dans nos lits. Le plaisir est une affaire personnelle, dit-il. Il faudrait préserver la liberté de fantasmer avec autant de rigueur que la liberté de penser. Même ceux qui flirtent avec l’interdit ? Oui. Le fantasme de l’adultère par exemple (qui n’a jamais rêvé de faire l’amour avec le plombier ?). Ou celui du kidnapping. Iil est extrêmement courant que les femmes rêvent de se retrouver les yeux bandés par un foulard, attachées au lit par des menottes par un amant masqué qu’elles font mine de ne pas reconnaître… La loi punit formellement les enlèvements réels. Mais qui peut empêcher les couples de mimer, dans le secret complice de l’alcôve, un faux rapt suivi de terrrribles abus sexuels, totalement simulés ?


Dans le cadre du jeu de rôle, les sénarios érotiques mettent souvent en scène des rapports de force et des jeux de pouvoir

On fait semblant d’être une pauvre secrétaire que son patron exploite… On se déguise en fliquette sexy pour jouer avec un voleur… On flirte avec des scénarios d’exhibitionnisme, de sexe à plusieurs, et parfois même, d’attouchements indécents dans des lieux publics – ascenseur, toilettes pour femme d’un grand restaurant, parking, etc. Faut-il en avoir honte ? Non, ces fantasmes n’ont rien de condamnable du moment qu’ils se réalisent dans le cadre de la fiction et du jeu de rôle. Si ça ne fait de mal à personne, aucune raison de les interdire. Même les plus pervers ? Non. Encore faut-il se mettre d’accord sur le mot « pervers », qui a heureusement évolué à travers le temps…


Selon Freud, est « pervers » tout ce qui sort du cadre stricto censu de la procréation : s’embrasser, se caresser, jouir même, est pervers.

Inventée au XIXè siècle, la « perversion » repose sur le présupposé suivant : il y aurait des actes correspondant à une sexualité médicalement bonne et des actes « pervers » dénotant une sexualité anormale que l’on devrait traiter. Mais qu’est-ce qu’une sexualité anormale ? Les médecins qui mettent au point cette notion, y regroupent des pratiques aussi différentes que le baiser, la masturbation, le goût pour les lingeries sexy, le cunilingus ou la position en levrette… Pour eux, la « perversion » désigne tout ce qui ne relève pas directement de la fécondation. Bref, si l’on s’en tient à sa définition clinique, la « perversion » regroupe tous les actes procurant du plaisir.


Pour comprendre l’origine de ce fourre-tout absurde, il faut savoir que la « perversion » est inventée pour dépénaliser les pratiques sexuelles…

C’est au XIXè siècle que les médecins décident que la régulation de tous les comportements sexuels appartient à leur champ d’action. Jusque là, les femmes libres (sorcières), les homosexuels (sodomites), et les autres déviants étaient traités en criminels. Grâce au médecins, ils deviennent des malades. A l’origine, la notion de perversion permet donc de dépénaliser des pratiques, qui sont assimilées non plus à des délits – passibles de prison ou de mort – mais à des pathologies, qu’il s’agit désormais de soigner. C’est « socialement plus acceptable », explique le docteur Yves Ferroul. Mais ce n’est pas forcément un progrès. Les médecins ne font guère que remplacer les curés, avec la même fonction sociale : encadrer, contrôler, condamner tout ce qui sort du cadre étroit de la reproduction… Pour donner à leurs théories une apparence scientifique, ils font l’inventaire des plaisirs qu’ils appellent des « désordres » et posent en étalon la seule position sexuelle politiquement correcte : Le missionaire !


Une seule position sexuelle autorisée : la pénétration vaginale en face à face, avec l’homme dessus.

En 1882, le psychologue Krafft Ebing recense des cas cliniques de « troubles du comportement » dans un livre qui devient rapidement un best-seller : Psychopathia Sexualis. Pour déterminer la perversion, Krafft Ebing part d’une norme. Quelle norme ? La reproduction, bien sûr. Et son corollaire : la pénétration vaginale, seule forme de sexualité admise par l’Eglise et l’Etat. « Le membre viril est destiné à être introduit dans le vagin ; c’est indiqué par sa position et sa forme », explique Krafft Ebing. Sous prétexte qu’il y aurait une incompatibilité anatomique entre le phallus et tous les autres orifices, les médecins de l’époque condamnent donc pêle-mêle la fellation et la sodomie. Certains comme Ambroise Tardieu avancent même que ces pratiques contre-nature entraînent des malformations du pénis (qui deviendrait tordu, avec une pointe « effilée comme celui des chiens ») ou de la bouche (« de travers, avec des dents très courtes, des lèvres épaisses, renversées, déformées, complètement en rapport avec l’usage infâme auxquelles elles servent »). Leurs arguments n’ont rien de bien scientifique. Du point de vue de l’éthnologie, ils sont même très douteux.


Dans de nombreux pays d’Afrique et d’Océanie, la position du missionaire est sacrilège.

« La position de l’homme couché sur la femme a toujours paru normale dans notre civilisation parce qu’elle reproduit une hiérarchie sociale. Mais la rencontre d’autres civilisations a montré qu’il n’y avait là rien de « naturel ». Certains peuples ont été choqués parce ce qu’ils ont interprété immédiatement comme une domination de l’élément mâle sur l’élément féminin », apprend-t-on dans Médecins et Sexualités. Dans d’autres sociétés, les partenaires se couchent sur le côté, face à face et aucun ne peut prendre sans scandale le dessus sur l’autre. Mais en Occident, pour certains médecins la certitude demeure : « anatomiquement c’est la position face à face qui est la plus normale ». Absurde, proteste Yves Ferroul : « pour un mammifère c’est la position quadrupède qui est la plus anatomique ». Et de toute façon, pourquoi devrions-nous respecter une norme anatomique ?


Notre culture judéo-chrétienne n’admet pas que la femme puisse avoir d’autre rôle que passif et soumis dans l’amour.

Pour Krafft Ebing, éprouver du plaisir en abandonnant le rôle actif à la femme ne peut être que le signe d’un tempérament masochiste, voire d’une nature homosexuelle. Un homme qui se faisait chevaucher était souvent perçu comme un symptôme de perversité. Un homme, un vrai, ne devait pas aimer les caresses, ni la langueur, ni l’émotion. Ou alors, c’était un malade, un inverti, totalement dépourvu de virilité. Et malheur à lui si, par-dessus le marché, il éprouvait du plaisir en regardant sa femme (voyeurisme), en respirant son odeur (fétichisme), en lui mordant l’épaule (sadisme) ou – scandale - en lui faisant l’amour plus de deux fois par semaine (satyriasis) ! Bien que la société ait considérablement évolué depuis le XIXè siècle, certains tabous perdurent. La morale a la vie dure, hélas.


Il était temps !

L’Organisation Mondiale de la Santé ne supprime l’homosexualité de son chapitre « Troubles Mentaux » qu’en 1973 et c’est seulement depuis 1974 que la masturbation ne fait plus officiellement partie des perversions recensées par le DSM (Diagnostic Statistical Manual of Mental Diseases). Aujourd’hui remplacée par la notion - plus présentable – de « paraphilie » (« activité sexuelle inusitée pas nécessairement dangereuse »), la perversion reste un mythe persistant de notre société. De nombreuses pratiques – autrefois considérées comme pathologiques - sont passées dans les mœurs, mais beaucoup de fantasmes restent stigmatisés : on continue d’appeler « malades », « déviants », « pervers » les adeptes de cagoule en latex ou de talons-aiguilles. Pourquoi ? Parce qu’il nous faut des « boucs émissaires, facilement repérables par les gardiens de la société. On n’aurait plus qu’à mettre ces gens-là à l’écart du groupe, de sorte que tous les autres sauraient qu’ils sont normaux et hors d’atteinte de toute contamination ». Le seul problème, c’est qu’un être humain « normal » est un être en quête de plaisirs… Pourquoi donc les condamner ?


Les vrais pervers ne sont pas ceux qui rêvent sur des scénarios sado-masochistes.

Ceux-là peuvent satisfaire leurs fantasmes dans l’imaginaire. Les vrais monstres sont tous ceux et toutes celles qui détruisent leur partenaire, dans la vraie vie, par le mépris ou la répression. « De vrais pervers existent, souligne Yves Ferroul. Ce sont des femmes et des hommes qui ne respectent pas la sexualité de leur conjoint. Pour les femmes, l’absence de toute complicité, de petites remarques comme « C’est bientôt fini ? », « encore aujourd’hui ! », « oui, mais vite fait » détruisent très vite la personnalité de leur partenaire. Sont également pervers dans leur sexualité les hommes qui harcèlent leur compagne de leurs demandes sans tenir compte de leurs volontés et les amènent à perdre le goût du plaisir… ».


« On réserve le terme de « perversion » aux sexualités qui, ne faisant pas suffisamment de place à l’autre, s’exercent dans la contrainte »

Pour Sylvain Mimoun, gynécologue-andrologue et directeur de publication du Petit Larousse de la Sexualité, on parle de perversion quand il n’y a pas de consentement. « Par exemple, quand un homme tire une excitation de forcer l’autre à faire quelque chose contre son gré, dit-il. Ou à l’inverse, quand l’un des partenaires castre l’autre. Si dans un couple, une femme ou un homme rabaisse son conjoint en y prenant plaisir, le prive de sa confiance, ou réprime ses désirs pour le maintenir sous sa coupe, on pourrait dire : c'est un(e) pervers(e). En revanche, si dans un jeu sado-masochiste les deux partenaires sont en phase, si le sadique fait du mal à l'autre et que l'autre est d’accord, si la règle du jeu c'est dès que le/la masochiste dit "stop" tout s'arrête, ce n'est pas une perversion parce que les deux personnes sont majeures et conscientes de ce qu’elles font. C'est une histoire privée, ça les concerne et personne n'a à s'en mêler.”
Il faut donc arrêter de culpabiliser sur ses fantasmes. S’ils n’entament pas la liberté d’autrui, on peut les imaginer, les réaliser, les étoffer, et peut-être en faire naître de nouveaux… toujours plus hors-normes…


Sources : secondsexe.com / La sexualité féminine, de Yves Ferroul, éd. Ellipses / Médecins et sexualités, de Yves Ferroul, éd. Ellipses / Petit Larousse de la sexualité, sous la direction de Symvain Mimoun, éd. Larousse.

_________________
* Admin/Webmaster Plan Hot votre forum libertin *

Avant tout, lisez Les Règles
Nos FAQS / Nos partenaires
DarkShadow est absent  Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Plan Hot - Votre forum de rencontres Sexys ! Index du Forum -> Société / Débats / Actualités sexys Heures des forums au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Accéder à:   
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers
Vous pouvez télécharger des fichiers






 
Les partenaires du forum. (C) Plan Hot.         Collectionnez les vous aussi   Vous aimez ces animations ? Découvrez DeskBabes, VirtuaGirls et VirtuaGuys avec leur animations chaudes gratuites sur votre bureau !   
Vgirls (v.soft ou v.lesbienne) / Vguys